• Poémes et Récits

    Hommage à dame Fario

    Une truite en maraude longe une berge à la recherche d’une petite proie, l’hiver se termine et le printemps à encore du mal à faire sortir ses premiers rayons de soleil.

    Mars démarre dans une étrange atmosphère, tantôt la pluie, tantôt la grêle, le vent ou le soleil,j'ai hâte que tout se remette en place et que je puisse enfin enlever ses vêtements chaud, ils commencent même à me peser, voilà maintenant six mois que je les porte, il y a fort longtemps que nous n'avions vraiment eu un vrai hiver, comme lorsque nous étions mômes.

    A cette époque , nous étions habitués,  les moyens de déneigements n'étaient pas les même, c'est à la pelle à neige que nos anciens déblayés les routes, ils ne se plaignez guère, pour eux il était normal que la neige tombe en hiver, sinon à quelle moment tomberait- elle ?

    Bref ! je m’égare , revenons à notre truite, elle ne se préoccupe  pas de ce que nous pouvons penser du temps, seule compte pour elle sa progéniture, qui  vient tout juste de sortir des oeufs, qu'un mâle étalon avait ensemencé à l’entrée de l’hiver. Il est temps maintenant que ses chères petites vont devoir se

    débrouiller seules et éviter les dangers de la nature, qui peuvent venir de tout côtés, que ce soit le héron ou ses congénères où même de l’homme, la survie sera rude, il n'y aura guère d'élus, surtout lui, le taux de réussite de ces alevins étant de l'ordre de 3% à peine.

    Plus tard , l'alevin sera devenu truitelle et deviendra sélectif, son apprentissage, commencera alors la dure loi de la survie en milieu hostile, elle devra déjouer les plans machiavélique de tous les prédateurs, qui n'auront qu'une seule envie, c'est de te croquer.

    Attention ma belle, il ne faudra pas perdre la tête devant une belle mouche, ornée de poils ou de plumes superbes, ou d’un ver trop bien présenté, cela pourrait être ta fin, à moins que par chance tu puisse tomber sur un pêcheur sympa, qui te relâchera dans de bonnes conditions, afin que tu puisse continuer ta maraude le long de berges, en toute sérénité.

    Si l’un de nous t’attrape, à une photo tu auras droit et que l’on exposera avec fierté dans la galerie photos de nos sites ou de nos blogs, avec en prime , tous les détails de ta capture, afin de revivre les instants magiques de ce combat que nous avons menés l’un et l’autre, pour savoir lequel de nous deux aurait le dernier mot.

    Allez ! Ma belle je te souhaite une bonne saison, soit prudente et surtout donne nous du plaisir !

     

    <°)))<<<

    Le webmaster

  • Connu de tous les pêcheurs fréquentant les rives du Guiers , ce pont est devenu un incontournable lieux de rendez-vous pour les pêcheurs locaux, c'est d'ailleurs, toujours à cet endroit précisément que les pêcheurs se retrouvent pour l'ouverture ou la fermeture.

    Mais connaissez vous l'historique de ce pont ?

    Construit en 1879  ce pont a été construit pour permettre aux paroissiens des hameaux de Miribel, trop éloignés du bourg, de se rattacher à la paroisse des Échelles sur l'autre rive après l'annexion de la Savoie à la France.

    Le pont actuel a été reconstruit suite à une crue en 1966

    Le pont du curè

     Il est le point de limite aval du parcours " Prendre & Relâcher ", ce parcours fait 1 km de longueur, sa limite amont " Le ruisseau du Chenavas ", peuplement " Truite fario, ombre commun , vairon, chabot ".

    Réglementation : 2 arrêtés préfectoraux Isère /Savoie protège ce parcours.

    Durée 3 ans

    <°))))<<

    Le webmaster

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique