• Les Plécoptères souvent appelés perles, ou mouches de pierre (Steinfliege en allemand, Stonefly en anglais, car ils se posent très fréquemment sur les pierres en bordure de cours d'eau) sont un ordre d'insectes, sous-classe des Ptérygotes, super-ordre des Orthoptéroidés, ailés, au corps mou et allongé.
    C'est un groupe ancien, dont on trouve des fossiles datant au moins du début du Carbonifère.

    Plus de 2000 espèces de Plécoptères sont actuellement répertoriées dans le monde, mesurant de quelques millimètres à 5 cm. L'Amérique du Nord en compte environ 4 fois plus d'espèces que l'Europe. 

    source Wikipédia :

    Plécoptère

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Plécoptère

     

     

    Plécoptère

     

      

     

     

     

     

     

     

     

     

    <°))))<<

    Le webmaster

     


    votre commentaire
  • Ombre 45 cm


    votre commentaire
  • Prend sa source en amont de st Pierre de Chartreuse, en dessous de la dent de Crolles, puis descend les gorges du même nom, jusqu’à St Laurent du pont et va rejoindre le Guiers vif, en aval du village des Echelles /Entre deux Guiers.

    Le Guiers mort sort de cette grotte .

    La source du Guiers mort à l'étiage

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     L'intérieur de la grotte

    Le parcours " Prendre & Relâcher" :

    toutes techniques de pêche autorisées avec un hameçon sans ardillon ou ardillon écrasé, limite aval le tunnel de Fourvoirie , limite amont le pont de St Bruno , tous poissons doit être remis à l'eau avec le plus grand soin.

    Une vue du parcours.

    Un bon spot sur ce parcours No-kill

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Parcours privé : De l’amont du pont St Bruno jusqu'au pont du grand logis , l'ONF gère un parcours de pêche, renseignez-vous auprès de l'office de tourisme de St Pierre de chartreuse, il me semble que le coût d'une journée de pêche est de 30 euros et réservés à 6 pêcheurs maxi.

    renseignements : ONF


    La réserve de Pêche sur le Guiers mort :

    Limite Amont : Le seuil est situé à la limite amont du village de Saint-Laurent-du-Pont.

    Limite Aval : Le seuil est situé à l'aval immédiat de la passerelle du plan Basset.

     

    Le parcours de pêche :

    En amont du village de St Laurent du pont,direction St Pierre de chartreuse le parcours est plutôt torrentueux avec des secteurs jalonnés de gros blocs rocheux, il faut faire attention car le terrain est difficile d’accès, très accidenté et glissant en début de saison, l’été ce secteur est très ombragé, ont peut y pratiquer toutes les pêches, la pêche en nymphe donne de bons résultats.

    Des truites zébrées à majorité de souche méditerranéenne à la robe noire vous feront repartir avec d’agréables souvenirs.


    A l’aval du village de St Laurent du pont, le Guiers mort s’élargi, il devient plus calme, les rives sont bordés de saules, ce parcours est plus approprié pour les moucheurs, les coups du soir peuvent apportés leurs lots de surprises.


    Population dans les gorges : Truites Fario

    Belle zébrée du Guiers mort

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Population dans la plaine : Truites Fario, Ombres commun

    Le vairon, le chabot colonisent le Guiers mort, un met de choix pour dame fario.

    Les hébergements :

    ils sont nombreux dans ce village, hôtels, gîtes et chambres d'hôtes pourront vous acceuillir, ainsi qu'un camping municipal situé en bordure du Guiers mort  " Les Berges du Guiers ", celui-ci n'ouvre pas avant le mois de Juin, pour tous les hébergements se renseignez à l'office du tourisme de St Laurent du pont.

    L'aappma locale est adhérente au club halieutique, cette équipe dynamique a déjà acceuillie le 1er championnat de France de pêche à la mouche féminin, une belle expérience et ils sont prêt a en acceuillir d'autres, avis aux compétiteurs.

    Bonne saison 2014 ...

    Histoire du Guiers mort

     

     Bonne saison 2014 ...

    <°))))<<

    Le webmaster


    votre commentaire
  • Juillet 2013 , une soirée chaude et lourde l'orage ne va pas tarder à gronder, mon pote et moi décidons de rester, notre envie irrésistible de pêcher se fait sentir, nous sommes certains que les truites ne vont pas à tarder à se mettre à table !

    20h00 , aucun mouvements en surface, pas de truites en vue,  nous restons plantés dans la rivière, comme le héron guettant le passage d'un poisson et prêt à planter son bec si par malheur celui-ci passerait dans son sillage.

    21h30, il est temps de se barrer, ce soir les truites ne sont pas activent, mais au moment ou nous regagnons la berge, un bruit vient crevé la surface de l'eau, mon pote aperçois le gobage sur la berge opposée, à pas feutrés il s'approche tout en évitant de faire de grosse vagues dans l'eau, une fois placé il attends patiemment !

    21h45, la truite se met à gober une seconde fois, mon pote avait préparé un sedge sur un 14 centièmes en pointe, lance sa mouche dans la veine d'eau porteuse à 5 mètres du poisson, une dérive parfaite, la mouche arrive dans le cône de vision de la truite, un splach crève la surface et dans un ferrage réflexe la truite est prise, s'en suit alors un rude combat, vu la puissance de la truite, celle-ci ne doit pas être petite, elle à même l'air très grosse.

    Enfin le combat se termine, le collègue met la truite dans l'épuisette que je lui avait tendu, à ce moment là une belle surprise, c'est une belle fario tout en muscle , la taille après mesure 50 cm, finalement l'orage n'a pas éclaté et le coup du soir s'est soldé par une seule truite, mais alors quelle belle mémère !!

    photo de la remise à l'eau ....

    Coup du soir en sèche  sur le Guiers

     

     

     

     

     

     

     

     

    photo d'une belle de 50 cm ...

    Coup du soir en sèche  sur le Guiers

     

     

     

     

     

     

     

     

    <°))))<<

    Le webmaster


    votre commentaire
  • Connu de tous les pêcheurs fréquentant les rives du Guiers , ce pont est devenu un incontournable lieux de rendez-vous pour les pêcheurs locaux, c'est d'ailleurs, toujours à cet endroit précisément que les pêcheurs se retrouvent pour l'ouverture ou la fermeture.

    Mais connaissez vous l'historique de ce pont ?

    Construit en 1879  ce pont a été construit pour permettre aux paroissiens des hameaux de Miribel, trop éloignés du bourg, de se rattacher à la paroisse des Échelles sur l'autre rive après l'annexion de la Savoie à la France.

    Le pont actuel a été reconstruit suite à une crue en 1966

    Le pont du curè

     Il est le point de limite aval du parcours " Prendre & Relâcher ", ce parcours fait 1 km de longueur, sa limite amont " Le ruisseau du Chenavas ", peuplement " Truite fario, ombre commun , vairon, chabot ".

    Réglementation : 2 arrêtés préfectoraux Isère /Savoie protège ce parcours.

    Durée 3 ans

    <°))))<<

    Le webmaster

     

     


    votre commentaire
  • Une magnifique vidéo réalisée par Moucheur38, lors d'une session de pêche sur le Guiers mort, vous remarquerez que le débit est très important et pourtant les prises se succèdent.

     

    <°))))<<

    Le webmaster


    votre commentaire
  • La pêche à la nymphe attise la curiosité du pêcheur , au toc où à la mouche celle-ci permet de prendre des truites par n'importe quel temps et n'importes quelles conditions.

    La technique dite au fil, se pratique avec une canne à mouche,choisir de préférence une canne de 10 pieds, le bras de levier sera plus important et permettra des dérives plus longues.

    Les nymphes quand à elles , ne sont pas différentes , pour l'une où l'autre technique,vous pouvez utiliser le même type de nymphe, seule la façon de procéder est à l'inverse de la pêche en nymphe au toc.

    Des nymphes qui ont prouvées leurs efficacités, réalisées avec des billes tungstène permettant leur immersion plus rapidement.Les poissons recherchés truites et ombres commun. 

    une friandise pour les truites  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Nymphe au toc

    La technique de la nymphe au toc, à la seule différence de celle avec une canne à mouche , se pratique

    avec une canne de type anglaise de 3,30 à 3,90 m .

    L'équipement est le même qu'une pêche en dérive naturelle, une canne d'une longueur de 3,60 à 3,90 m de type anglaise, un moulinet à tambour fixe rempli de fil fluo de 12 où 14 centièmes , d'un micro émerillon n° 28 au bout duquel vous nouez votre bas de ligne d'une longueur de 0,50 cm et votre nymphe attachée au bout.

    La plombée doit être légère , inutile de mettre des gros plombs qui alourdirait votre dérive et ne l'a rendrait pas naturelle, une nymphe lestée avec une bille de 2,5 à 3,2 m/m en tungstène et déjà bien suffisamment lourde , il est donc inutile de l'alourdir d'avantage, mettez 3 où 4 petits plombs de 8 où 9 et ce sera bien assez pour une bonne dérive.

    Pas besoin de guide fil, celui-ci sera un parasite lors de vos dérives, seul le fil fluo pourra vous donner l'indication de la touche, au moindre arrêt ou écart anormal de ce dernier, ferrez, le poisson vous a intercepté la nymphe.

    Le lancer se fera vers l'amont, pêchez canne haute et ligne tendue, prêt à ferrer , attention  la touche est rapide, le ferrage doit être immédiat , en général la truite est prise sur le bord des lèvres et le mieux est encore d'écraser l'ardillon de votre hameçon, cela permettra de ne pas blesser le poisson.

    Exemple :

    La pêche en nymphe

    La pêche en nymphe

     Quand pêcher  en nymphe au toc , dés l'ouverture et par toutes eaux, seul le choix des nymphes aura son importance, les couleurs qui marchent toute la saison, Or, Orange fluo, Blanche, Olive, Noire, Cuivre , à vous de vous adapter aux conditions du moment et surtout d'y croire.

    Merci à Moucheur38 pour le prêt des photos de nymphes et du pêcheur

    <°))))<<

    Le webmaster


    votre commentaire
  • Sur la partie aval du côté de Pont de Beauvoisin, le Guiers s'étale, la rivière est plus du tout torrentueuse, elle est devenue une rivière de plaine. L'été les eaux se réchauffent très vite, sur cette partie du Guiers les truites ne sont plus en majorité, vous y trouverez du poisson blanc, des chevesnes, de très gros barbeaux qui vous donneront du fil à retordre, toutes les techniques de pêche sont pratiquées dans ce secteur, d'ailleurs une belle population d'ombres commun y ont élus domicile, ce poisson très prisé des pêcheurs à la mouche fera le bonheur de plus d'un d'entre vous ! .....

    En voilà un beau spécimen, pris en nymphe sur le parcours amont de pont de Beauvoisin , celui-ci mesuré 66 cm .

     

     <°))))<<

    Le webmaster

     


    votre commentaire
  • La prédation est un acte de survie, l'animal en a besoin pour subsister à ces besoins vitaux. Ce n'est pas le cas du pêcheur , lui devrait considérer la pêche comme un loisir en tant que tel, à notre époque l'acte de pêche n'est plus un moyen pour se nourrir, il faut considérer la pêche comme un passe temps, le sacrifice d'une truite pour certain est banal, mais si l'on se penche un peu plus sur la question, il ne viendrais pas à l'idée à un jouer de tennis de manger ses balles ?

    Une truite de 23/24 cm atteint l'âge de 4 ans , c'est seulement à cet âge là, quelle peut assurer la survie de l'espèce, mais hélas, c'est la taille légale de capture.

    Ne croyez vous pas que cette taille pourrait être revue à la hausse ? Puisque tant qu'on y est , pourquoi pas dans le même élan réduire le nombre de prises journalières, ce serait un compromis idéal pour que nos rivières puissent avoir un bon cheptel de truites sauvages.

    La remise à l'eau du poisson dans les meilleures conditions procure un immense plaisir, ce geste est gratifiant, vous aurez le plaisir de reprendre ce poisson une prochaine fois !...

    Alors relâcher vos prises , vous aurez plaisir à les reprendre une prochaine fois ....

     

     

    La pêche doit être considérée comme un loisir

     

     

     <°))))<<

    Le webmaster

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires